Questions au gouvernement

Question écrite à la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargée de l'autonomie

Alerte dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes

Question publiée au Journal Officiel le 12 novembre 2020

M. Éric Bocquet attire l’attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargée de l’autonomie sur la situation très difficile que vivent les personnels et les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Le 30 janvier 2020, une grande majorité des personnels des EHPAD a fait grève pour alerter et mettre au grand jour les conditions de travail dégradées et l’épuisement que ces salariés connaissent. L’on compte en effet en France 400 000 salariés dans les 7 200 EHPAD, publics et privés, pour 600 000 personnes âgées accueillies.

Or, pour effectuer dans les meilleures conditions possibles leurs missions de soins et d’écoute, un EHPAD devrait compter un personnel pour une personne âgée. Ainsi aujourd’hui, il y a une véritable pénurie de personnel ce qui a des conséquences lourdes sur les salariés comme pour les résidents. Les conditions de travail sont particulièrement mauvaises et les soins sont, de facto, déshumanisés. Les personnels ont les plus grandes difficultés à prendre leurs congés et les heures supplémentaires explosent. Les cadences sont infernales.

Leur mal-être se traduit dans les chiffres : les arrêts de travail sont deux fois plus nombreux que la moyenne nationale et les accidents de travail sont en hausse. Les personnes âgées en pâtissent, ce qui touche d’autant plus les personnels, soucieux de leur bien-être. Pour exemple, en de nombreux cas et alors qu’il faudrait 45 minutes pour faire une toilette, celle-ci est faite en 15 minutes.

Comment pouvons-nous continuer à accepter cela ? Comme au sein des hôpitaux, les salariés sont au bord de la rupture. Ces fragilités sont d’ailleurs renforcées par la crise sanitaire liée à la Covid-19. En moyenne et selon santé publique France, 29 personnes meurent malheureusement chaque jour du coronavirus en maison de retraite.

Plus que jamais, il y a nécessité de revaloriser sans attendre ces métiers, d’augmenter fortement les salaires et de créer les conditions de multiplier les embauches dans les années à venir. Il s’agit enfin de tout mettre en œuvre pour que nos anciens puissent vivre dignement leur fin de vie dans ces lieux d’accueil. D’ailleurs une société se juge à la façon dont elle traite ses anciens.

Aussi, il lui demande ce que le Gouvernement compte prendre comme mesures fortes pour que les conditions salariales comme les conditions d’accueil dans les EHPAD soient très largement améliorées.

Imprimer cet article

Une question ?