L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Michelle Gréaume

éric Bocquet Découvrir le sénateur
Actualité

Question écrite

Poursuite de la procréation médicalement assistée à l’étranger pour les citoyennes françaises durant la pandémie de Covid-19

Mme Michelle Gréaume appelle l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur l’impossibilité pour les femmes françaises de poursuivre les procédures de procréation médicalement assistée (PMA) engagées à l’étranger depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Alors que l’accès à la PMA pour les femmes célibataires et les couples de femmes a récemment été débattu en France, les femmes françaises souhaitant y recourir n’ont eu d’autre choix depuis quelques années que de faire confiance à nos voisins européens pour leur permettre d’accéder à leur souhait de maternité. À la mi-mars, en raison de la pandémie de Covid-19, les centres de PMA dans plusieurs pays européens se sont mis à l’arrêt.

Cela a dès lors contraint un grand nombre de femmes, y poursuivant ou devant y engager un parcours de PMA pour diverses raisons, à interrompre des protocoles déjà entamés ou à les reporter à une date indéfinie. Ils ont pour la majorité rouvert depuis lors, sans que les femmes françaises ne puissent y accéder en raison du contexte.

Les conséquences de cet arrêt du processus de PMA sont lourdes, d’un point de vue psychologique, physique mais aussi financier pour ces femmes qui sont parfois engagées depuis de longues années dans ces démarches et soins. Tout cela met en lumière l’urgente nécessité de généraliser l’accès à la PMA pour toutes les femmes en France, afin d’éviter des complications de ce type dans les prochaines années, notamment si des circonstances similaires devaient à nouveau advenir.

C’est la raison pour laquelle elle lui demande quelles solutions il compte apporter à ces femmes, et dans quel délai la PMA pour toutes les femmes sera mise en place en France.