L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Michelle Gréaume

éric Bocquet Découvrir le sénateur
Actualité

Journée santé dans le Dunkerquois

Journée dunkerquoise ce lundi 15 avril pour Michelle Gréaume et Eric Bocquet, consacrée aux problématiques de la santé, avec la visite des établissements publics de santé de Zuydcoote et de Dunkerque. Ils étaient accompagnés tout au long de cette journée par Delphine Castelli, conseillère municipale communiste de Dunkerque.

Cette journée s’inscrit également dans le Tour de France des Hôpitaux, engagé depuis 2017 par les parlementaires communistes et apparentés.

Première étape à l’Hôpital Maritime de Zuydcoote (HMZ), dans son cadre verdoyant en bord de mer et ses locaux historiques, datant de 1910. Après une rencontre fructueuse avec Madame le Directeur par intérim et ses adjointes, un échange constructif avec les syndicats CGT? et FO de l’établissement, les sénateurs ont pu visiter deux services, les soins de suite respiratoires et le plateau technique de rééducation.

Rencontre avec une kinésithérapeute recrutée à l'étranger, pour parer à la pénurie de kinés français

Echange avec Docteur Aron, pneumologue du service de soins de suite et réadaptation respiratoires de l'Hôpital Maritime de Zuydcoote

La journée s’est poursuivie autour d’un déjeuner en compagnie des associations d’usagers des deux centres hospitaliers, qui ont pu échanger sur leurs expériences et leurs craintes pour l’avenir du service public de la santé, et en particulier celui du service de pneumologie de l’HMZ.

Rencontre avec les associations d'usagers des deux centres hospitaliers visités

L’après-midi était consacré au Centre Hospitalier de Dunkerque. Après un échange avec les représentants syndicaux, les élus ont été reçus par la Direction, les médecins chefs de pôle, puis par le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, en sa qualité de Président du conseil de surveillance de l’hôpital.
Ils y ont visité le service de gynécologie-maternité flambant neuf, ainsi que les services des urgences.

Les représentants syndicaux du <span class="caps">CH</span> de Dunkerque exposent leurs craintes aux élus

Avec Monsieur Donius, Directeur du <span class="caps">CHD</span> (de dos, à droite de la photo), et D<sup class="typo_exposants">r</sup> Aisenfarb, Président de la <span class="caps">CME</span> (de dos, à gauche)

Michelle Gréaume découvre la salle dédiée aux accouchements physiologiques, sans médicament pour la douleur

Visite d'une chambre double, permettant aux deux parents de dormir ensemble sur place après l'accouchement

Visite du service des urgences par le Docteur Couturier, Responsable du service d'accueil des urgences

Découverte du Service d'Aide Médicale Urgente (<span class="caps">SAMU</span>), situé sous les urgences

Monsieur le Directeur (entre les deux sénateurs) conclut la visite dans les locaux du <span class="caps">SAMU</span>

Les différents échanges et rencontres tout au long de cette journée ont permis de mettre en lumière plusieurs sujets et préoccupations, parmi lesquels  :

  • Les moyens financiers et humains consacrés à l’hôpital public et la situation financière des établissements ;
  • L’état sanitaire du Dunkerquois, les pathologies spécifiques liés au contexte, telles que les maladies issus de l’exposition à l’amiante ;
  • Les conditions de travail du personnel hospitalier, technique et médical, premières victimes des restrictions budgétaires et des économies imposées aux Directions ;
  • Les difficultés de recrutement de médecins et de paramédicaux  : une situation de pénurie est évoquée, mais également des distorsions salariales excessives avec le privé ;
  • Les problématiques liées à la Tarification à l’Acte (TAA) et au financement de l’hôpital ;
  • Le plan « Ma santé 2022 » présenté par le Gouvernement ;
  • Le besoin d’une meilleure articulation entre la médecine hospitalière et la médecine de ville.

Cette journée a aussi été l’occasion pour les sénateurs de faire connaître la proposition de loi présentant des mesures d’urgence pour la santé en préparation à l’initiative des parlementaires des groupes GDR et CRCE.

Cette initiative a également permis de mesurer une fois encore, dans ce contexte difficile, le professionnalisme et l’engagement des médecins et personnels, administratifs et médicaux, évoluant dans les centres hospitaliers, attachés à leur mission de service public et à l’accès aux soins de qualité pour tous.