L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Michelle Gréaume

éric Bocquet Découvrir le sénateur
Actualité

Pétition

Non a la monarchie présidentielle, Oui a la démocratie citoyenne !

Le Congrès et le Serment du Jeu de Paume

Lundi 9 juillet, alors que le Président Macron avait demandé au Congrès de se réunir à Versailles, les parlementaires communistes ont prêté le serment de défendre une République démocratique et sociale, salle du Jeu de paume. Ils ont exigé la consultation du peuple sur la réforme des institutions qui réduit les prérogatives du Parlement et le nombre de ses élus, avant de se rendre au Congrès, à l’image du serment du Jeu de paume le 20 juin 1789.

JPEG - 91.5 ko
Le Serment du Jeu de Paume, 20 juin 1789
JPEG - 87.8 ko
Les parlementaires communistes devant la Salle du Jeu de Paume

Après le discours du président, annonçant une présidentialisation du pouvoir annoncée, quasi monarchique, dans la Réforme Constitutionnelle en projet, les parlementaires sollicitent la population pour que chacun prenne la mesure de cette dérive autoritaire, et que le peuple ait son mot à dire sur la réforme constitutionnelle, véritable atteinte à notre démocratie parlementaire.

JPEG - 112.1 ko
A l’intérieur de la salle accueillant le Congrès de Versailles (crédit photo : Michelle Gréaume)

La Pétition

Emmanuel Macron, Président des riches, agit de plus en plus comme un monarque méprisant le peuple.

Aujourd’hui, il veut imposer au Parlement, sans consultation des citoyen.nes, une révision profondément dangereuse de la Constitution et des institutions de la République. Ce projet vise à concentrer encore plus les pouvoirs, à en éloigner les citoyens, à réduire le rôle des communes, du Parlement et le pluralisme de sa composition, à expurger notamment de la Constitution le terme de « sécurité sociale ».

Nous, citoyen·nes et élu·es de la République française, dénonçons ce projet et la méthode qui consiste à le faire adopter sans débat public dans le pays, sans consulter nos concitoyen.nes, alors qu’il s’agit d’un bouleversement majeur de nos institutions et de la Constitution.

Nous voulons une autre réforme de la Constitution, un processus démocratique constituant pour une nouvelle République, pour des droits nouveaux dans toute la société et à l’entreprise.

Nous exigeons que ce projet soit soumis aux citoyens. Nous exigeons une consultation par référendum de notre peuple à l’issue du débat parlementaire, comme le permet l’article 89 de la Constitution.

Signez notre pétition !